A la Une

  • INTERVENTION DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWA ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA SEMAINE DIOCÉSAINE DU LAÏCA 2021

    INTERVENTION DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWA ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA SEMAINE...

  • PAROISSE SAINT MICHEL ARCHANGE DE KODIOUSSOU, PERE STANISLAS MONA  INSTALLE

    PAROISSE SAINT MICHEL ARCHANGE DE KODIOUSSOU, PERE STANISLAS MONA INSTALLE

  • Deuxième édition de FESTI-ECCLA (Radio Espoir) à la Cathédrale Saint Paul Abidjan

    Deuxième édition de FESTI-ECCLA (Radio Espoir) à la Cathédrale Saint Paul Abidjan

  • LA PAROISSE NOTRE DAME DU PERPETUEL SECOURS DE TREICHVILLE       A   FETE SES 65 ANS (Jubile de Palissandre)

    LA PAROISSE NOTRE DAME DU PERPETUEL SECOURS DE TREICHVILLE A FETE SES 65 ANS (Jubile de...

HOMÉLIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA CONFIRMATION DES JEUNES DE L’ARCHIDIOCÈSE D’ABIDJAN

Cathédrale Saint Paul du Plateau
Dimanche 23 mai 2021

Chant : ‘‘L’Esprit de Dieu, repose sur moi. L’Esprit de Dieu m’a consacré. L’Esprit de Dieu, m’a envoyé proclamer, la Paix, la Joie’’

Révérends Pères,
Révérends frères,                                                                                                                                Révérendes sœurs,
Chers amis jeunes,
Chers confirmands,
Chers frères et sœurs,

        L’an dernier, la pandémie de la Covid-19 ne nous a pas permis de nous retrouver comme nous en avions l’habitude, le dimanche de la Pentecôte, pour la confirmation des jeunes. Cette année, même si nous sommes en nombre réduit, pour tenir compte des mesures liées à cette pandémie, nous pouvons nous réjouir que les choses commencent à aller mieux, relativement à la célébration des sacrements, même si nous sommes encore loin de nos habitudes passées. Il y a déjà dans nos retrouvailles de ce jour, un réel motif d’espérance, que nous voulons remettre entre les mains de Dieu, afin que Lui-même inspire aux chercheurs du monde entier, par son Esprit Saint, le dynamisme et l’intelligence pour trouver des solutions durables, qui nous permettront de juguler cette pandémie. Je prie pour que par la force du Saint Esprit qui rend toute chose possible, Dieu nous fasse la grâce, de la régularisation de cette situation.  

 

        Tout à l’heure, nous avons chanté ceci que l’Esprit de Dieu repose sur moi, il m’a consacré, il m’a envoyé proclamer, la paix, la joie. Par la suite, le même chant dit : l’Esprit de Dieu m’a choisi pour étendre le règne du Christ parmi les nations, pour annoncer la Bonne Nouvelle à ses pauvres ; j’exulte de joie, en Dieu mon Sauveur !  Voici l’honneur qui a été fait aux hommes de toutes les générations, honneur ininterrompu qui se poursuit avec vous aujourd’hui, comme pour dire que Dieu continue de nous faire confiance dans l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, soutenus par l’Esprit Saint qui nous sera toujours donné, pour la gloire de Dieu Lui-Même, et pour le bonheur des hommes que nous sommes.

        1- Désormais, parlez le langage de l’amour.

     Chers amis jeunes,
     Chers confirmands,

        La première lecture de ce jour nous révèle au moins deux choses importantes : la première, c’est que l’Esprit Saint qui a été à l’origine du ministère de Jésus, est répandu sur les Apôtres réunis ensemble à la Chambre Haute ; la seconde c’est que les Apôtres s’expriment désormais en un langage compris par chacun dans sa propre langue : Parthe, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, des bords de la mer Noire, de la Province d’Asie, de la Phrygie, de la Pamphylie, de l’Égypte et de la Libye proche de Cyrène, Romains résidants, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes.

        Vous aussi, c’est ce même Esprit Saint répandu hier sur les Apôtres qui va être répandu sur vous par l’imposition des mains et la prière d’invocation du Saint Esprit qui s’en suivra, vous introduisant ainsi et pour toujours, dans la longue liste des hommes et des femmes que Dieu appelle à son service pour être à leur tour, au service de leur frères et sœurs. Munis ainsi des dons que Dieu à disposé pour vous, vous serez désormais non seulement des adultes dans la foi, mais aussi et c’est important à savoir, aptes à son service. C’est un honneur qui vous est fait et vous devez en tirer toutes les conséquences pour vous mêmes et pour ceux vers qui vous êtes envoyés.

        Le fait pour les Apôtres de s’exprimer désormais en un langage compris par chacun nous révèle ainsi la sollicitude de Dieu pour chaque homme pris individuellement, en ce qu’il a de spécifique et de particulier. L’esprit qui repose sur vous et qui vous envoie proclamer la paix et la joie vous fait, dans une certaine mesure, ambassadeurs de paix et de joie. Et comme vous le savez, un ambassadeur par définition est une personne chargée d’un message ou d’une mission. La vôtre, c’est de répandre autour de vous, dans vos différents milieux de vie, en famille, à l’école, à l’université, dans vos différents quartiers, le seul langage que tous comprennent, celui de l’amour, non pas à la manière du monde, mais bien comme Dieu nous a aimés en nous donnant son Fils unique Jésus-Christ!

        Répandre l’amour de Dieu est une exigence pour notre monde d’aujourd’hui si enclin à se recroqueviller sur lui-même et sur ses intérêts personnels ! L’Esprit Saint qui va descendre sur vous sera votre force dans cette aventure si vous savez lui ouvrir les portes de vos cœurs ! N’oubliez jamais que l’amour est la garantie de tout engagement à la suite du Christ. C’est l’amour qui nous pousse à ne considérer que ce qui est bien et grand pour ceux que nous aimons. Cela suppose donc pour vous de vous éloigner de ce qui pourrait entraver le succès de votre mission d’ambassadeur de la paix que Jésus offre à notre monde.

        2- Tous appelés à la vraie liberté

Chers amis jeunes,
Chers confirmands,

        Dans la deuxième lecture de ce jour, Saint Paul nous enseigne que les êtres humains qui suivent leur propre nature sont dominés, manipulés par des passions qui les entraînent à mal agir. Ce genre de conduite est une fausse liberté car la vraie liberté est celle qui se vit dans la force de l’Esprit Saint et dont les fruits se révèlent dans la force de l’Amour. En vérité, la découverte de l’Esprit Saint crée pour le croyant, une nouvelle mentalité, celle de l’amour répondant à l’amour gratuit de Dieu, amour de Dieu qui libère vraiment le cœur et permet de vivre de façon renouvelée.

        L’Esprit de Dieu qui vous choisit pour étendre le règne du Christ parmi les nations, pour annoncer la Bonne Nouvelle à ses pauvres, nécessite pour donner toute sa plénitude dans vos vies, que vous preniez conscience que l’affrontement que Paul décrit entre les tendances de la chair et les tendances  de l’Esprit est le lot de chacun de nous. Il faudra alors apprendre, avec le concours du Saint Esprit, à dominer les tendances de la chair en vous imposant certaines règles de conduite sans quoi, vous partirez handicapés si ce n’est déjà disqualifiés !

        Comme je le disais il ya déjà quelques années, en citant le Pape François, on ‘‘peut passer sa jeunesse en étant distrait, en vivant superficiellement, endormi, incapable de cultiver des relations profondes et d’entrer au cœur de la vie. On prépare ainsi un avenir pauvre, sans substance. Ou bien on peut passer sa jeunesse à cultiver de belles et grandes choses, et ainsi on prépare un avenir rempli de vie et de richesse intérieure…’’ Fin de citation. Je vous exhorte donc à faire le bon choix, celui d’une jeunesse remplie de vie et de richesse intérieure, celle qui refuse de toutes ses forces et qui résiste aux chants des sirènes qui conduisent à une jeunesse corvéable à souhait, manipuler à des fins qui ne l’honore pas finalement et la discrédite dans sa vocation profonde ! Ce refus et cette résistance sont possibles, nonobstant ce que l’on peut vous faire croire, par la force que donne l’Esprit Saint, pour être témoins du Christ, Lui qui tient ses promesses à notre égard !

        Je veux pouvoir compter encore sur vous, sur la fouge de votre jeunesse ,Jésus vous fait confiance qui vous donne le même Esprit Saint qu’il a donné hier à ses Apôtres ! Moi aussi, je compte sur vous pour être une jeunesse selon le cœur de Dieu, une jeunesse qui compte et sur laquelle l’on peut compter, une jeunesse éprise de la seule et vraie liberté, celle que Dieu offre à notre monde. Je prie pour que l’Esprit vous envahisse tout entier pour répondre à votre vocation dans le monde de ce temps ! C’est à ce prix uniquement que vous pourrez annoncer la Bonne Nouvelle de la réconciliation et du pardon pour que l’humanité se reconstitue.

        3- Allez proclamer la Bonne Nouvelle de la réconciliation et du pardon pour que l’humanité se reconstitue.     

Révérends pères,

Chers frères et sœurs,

        Comme dit le Pape, ‘‘ne soyons pas une Église insensible... Ne nous y habituons jamais, car qui ne sait pas pleurer n’est pas mère. Nous voulons pleurer pour que la société aussi soit davantage mère, pour qu’au lieu de tuer, elle apprenne à donner naissance, pour qu’elle soit porteuse de vie… Nous demandons à la société d’apprendre à être une mère solidaire… Le pire que nous puissions faire, c’est d’appliquer la recette de l’esprit du monde qui consiste à anesthésier les jeunes avec d’autres nouvelles, d’autres distractions, d’autres banalités.’’ Fin de citation.

        Dans l’évangile de ce jour, le message que nous livre Saint Jean peut se résumer en cet essentiel : les Apôtres, et après eux les croyants, ont part à la vie de Jésus, à sa paix. Pénétrés de l’Esprit Saint, ils vivent dans le monde du pardon et de la miséricorde. Leur mission se résume dès lors en un ordre simple : aller proclamer la Bonne Nouvelle de la réconciliation et du pardon pour que l’humanité se reconstitue. C’est cela accepter de ne pas être une église insensible !

        Cette mission, c’est à nous tous qu’elle est confiée : confirmés d’hier et d’aujourd’hui ; adultes et jeunes ; consacrés et fidèles du Christ ! Notre monde a besoin c de se reconstituer ! Notre pays a besoin de se reconstituer ! Nos sociétés ont besoin de se reconstituer ! Et c’est justement parce que la tâche ne sera pas aisée, qu’à plusieurs reprises dans son dernier entretient avec ses disciples, Jésus leur promet l’Esprit qui sera leur soutien, leur Défenseur, car ce sont eux qui seront désormais en première ligne ! A la suite des Apôtres, nous n’avons pas d’autre raison d’être que de rendre témoignage au Christ pour que l’humanité enfin se reconstitue!

        Notre responsabilité est ici engagée ! Le Paraclet, le Défenseur que Jésus nous promet ne pourra s’avérer utile que si nous ouvrons large les portes de nos cœurs et de nos vies pour répondre à notre vocation profonde de chrétiens, porteurs de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ ! Cela est possible parce que l’Esprit Saint, le Consolateur est parmi nous aujourd’hui encore. Puisse-t-il agir en nous et par nous dans notre monde ! Avec foi, chantons ensemble !

 

 

Chant : l’Esprit Saint le Consolateur est parmi nous ce soir, accourez vous qui l’attendez, Il est venu pour nous sauver de nos difficultés, venez, venez ne tardez pas ! Il est là, vraiment là, il est vraiment là l’Esprit Saint de Dieu, la crainte a disparu du cœur des témoins de Jésus, venez, venez ne tardez pas !

 

Pour terminer, je prie pour que l’Esprit Saint envahisse notre Eglise et le cœur des chrétiens ! Qu’il infuse ses sept dons sacrés au monde ! Qu’il prenne le contrôle de nos vies et qu’il soit notre force, notre guide et notre jeunesse ! Que Dieu vous prenne tous en grâce et qu’il vous bénisse. Je vous bénis et vous recommande tous à l’intercession de la Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église!

 

Bonne fête à tous !

+ Jean Pierre Cardinal KUTWÃ

Archevêque Métropolitain d’Abidjan